l’art est le meilleur moyen de communiquer

Décrypter à petits pas l’écheveau de l’imaginaire, des lieux particuliers : du sanctuaire au ventre, du cocon à l’oeuf, de l’espace à rêves à la boite à pensées, de Venus ou Aphrodite.
Par tournage modelage ou sculpture en terre enfumée souvent engobée de sigillée où chaque cuisson en appelle une autre et ouvre de nouvelles voies à la recherche de l’harmonie entre formes épurées et couleurs issues de l’incandescence et de l’aléatoire au milieu de fumée, de beaucoup de fumée où le feu a toujours le dernier mot, mais où les yeux piquent souvent de bonheur.

Où le feu a toujours le dernier mot


art is the best way to communicate

Decrypt with small steps the skein of the imagination, of particular places: from the sanctuary to the belly, from the cocoon to the egg, from the dream space to the box of thoughts, Venus or Aphrodite.
By turning, modeling or sculpting smoky earth often engobed or sigillated, where each firing calls for another and opens up new paths in search of the harmony between pure shapes and colours from the incandescence and the uncertainty from the depths of the smoke; a lot of smoke where fire always has the last word, but where the eyes often sting of happiness.

Where fire always has the last word