Reflet des émotions

La peinture me concerne depuis longtemps. La peinture que j’admire, qui me bouleverse ou me dérange, comme celle que je tente de faire vivre à travers mes pinceaux.

Ma peinture, si je dois la définir, serait celle du désir. Le désir de suivre des chemins imaginaires, de découvrir des lieux paisibles ou inquiétants.

Ma palette ?  Elle se veut le reflet de mes émotions.

La colère ou le dégoût quand mes divagations picturales m’entraînent dans des impasses obsessionnelles.

La surprise, la joie voire la tristesse quand enfin, mes traits et mes couleurs se mettent en place, se dirigent là où je veux les amener.

Alors, j’éprouve la sensation de parvenir à raconter une histoire.