When unrealism takes us

An Unrealist in an all too real world

Born in Windsor UK in 1958 and trained in illustration at the Reigate School of Art, Jon is a painter, illustrator, graphic designer and wood engraver, who, when he isn’t at his home in Céret, spends a lot of time on the south coast of England.

Jon’s goal isn’t to make a realistic or near-photographic image, so he paints in his own, distinctive style, bending perspective and reality. The titles and subjects of his paintings bear witness to his love of puns and wordplay. He is inspired by his passion for music, the sea and all things maritime. He likes his paintings to be playful and hopes people will share his sense of the ridiculous. Much of Jon’s work conveys the sensation of arriving in the middle of an absurdist play, a random world of non- sequiturs, it’s up to the viewer to interpret what’s happening.


Jon’s work is about creating images of the intangible made real in a bizarre world, whether it be mermaid charmers, angels on bicycles, deep-sea divers, skeletons or musical bears; these are some of the characters in the little static plays that his pictures represent.

Invariably enigmatic, sometimes sinister, sometimes funny, these images present tiny slices of Jon’s internal universe.

Much of his work is in private ownership across Europe and a selection can be seen at the Metiers d’Art Sant Roch in Ceret.


Quand l’irréalisme nous prend

Un irréaliste dans un monde trop réel.

Né à Windsor au Royaume-Uni en 1958 et formé à l’illustration à la Reigate School of Art, Jon est un peintre, illustrateur, graphiste et graveur sur bois qui, lorsqu’il n’est pas chez lui à Céret, passe beaucoup de temps sur le côte sud de l’Angleterre.

Le but de Jon n’est pas de créer une image réaliste ou quasi photographique, il peint donc dans son propre style distinctif, sa perspective et sa réalité. Les titres et les sujets de ses tableaux témoignent de son amour des jeux de mots et des jeux de mots. Il est inspiré par sa passion pour la musique, la mer et tout ce qui touche à la mer. Il aime que ses peintures soient ludiques et espère que les gens partageront son sens du ridicule. Une grande partie du travail de Jon transmet la sensation d’arriver au milieu d’une pièce absurde, un monde aléatoire de non-séquences, c’est au spectateur d’interpréter ce qui se passe.


Le travail de Jon consiste à créer des images de l’immatériel rendues réelles dans un monde bizarre, qu’il s’agisse de charmeurs de sirènes, d’anges à vélo, de plongeurs en haute mer, de squelettes ou d’ours musicaux; ce sont quelques-uns des personnages des petites pièces statiques que ses images représentent.

Invariablement énigmatiques, parfois sinistres, parfois drôles, ces images présentent de minuscules tranches de l’univers interne de Jon.

Une grande partie de son travail est en propriété privée à travers l’Europe et une sélection peut être vue au Métiers d’Art Sant Roch à Céret.